Méditation Pleine Conscience Mindfulness

Les bénéfices en Médecine 

L'idée de la pratique n'est pas de résoudre les problèmes

mais de ne pas les laisser s'aggraver.

 

La méditation pleine conscience ou présence attentive est un entraînement à porter intentionnellement son attention sur le moment présent, de ramener sa conscience sur la pleine présence à soi.

La pleine présence à soi, c'est :

- observer sa respiration et son rythme,

- ressentir, accueillir et accepter ses émotions, ses ressentis, ses sensations corporelles, ses pensées, agréables ou désagréables qui vont et viennent, avec bienveillance, sans porter de jugement de valeur.

 

La dépression, problème de santé publique majeur

Pathologie particulièrement récidivante

Toutes les prédictions disent que d'ici fin 2020, la dépression sera le problème de santé publique, devant les pathologies cardio-vasculaires.

50 % des personnes qui ont fait un premier épisode vont refaire une dépression.

75 % des personnes qui ont fait deux épisodes de dépression, feront une récidive.

Plus il y a d'épisodes dépressifs, plus le risque de refaire une dépression s'élève et pour des raisons de plus en plus mimimes.

30 à 40 % des personnes dépressives n'observent pas le traitement prescrit.

La rechute dépressive est liée aux ruminations mentales générées par des émotions pénibles et à la mise en place de stratégies d'évitement pour lutter contre ces états émotionnels. Cette lutte est à l'origine de la fatigue et des sentiments d'échec.

Méditation Pleine conscience et Dépression

Véritable outil psychothérapeutique

L'approche méditative est très pertinente.

Etude menée en 2015 (The Lancet-Kuyken et al., avril 2015) montre que 424 patients ayant connu 3 épisodes dépressifs ou plus :

Sous traitement anti-dépresseur de maintien, répartis en deux groupes.

- MBSR avec diminution ou arrêt du traitement

- Uniquement traitement anti-dépresseur.

EFFICACITE COMPARABLE après un suivi sur deux ans.

Méditation Pleine conscience et Douleur

Véritable traitement pour modifier la relation à la douleur et à son impact.

"Pour dépasser une souffrance ou un inconfort, il faut d'abord avoir admis qu'ils existent en nous. 

On ne peut pas quitter un endroit où l'on n'a jamais accepté d'arriver et on peut se libérer d'une souffrance qu'on n'a jamais accepté de reconnaitre". Christophe André

Le mental va toujours, de façon automatique, spontané se focaliser, se crisper sur la douleur et entrer en conflit avec elle.

"J'en ai marre, je veux que ça s'arrête, c'est plus possible, ça m'empêche d'être heureux, ce n'est pas une vie"...

La douleur chronique, ce n'est pas dans la tête et la souffrance ressentie est augmentée par les émotions et pensées négatives.

La méditation permet d'agir sur la souffrance en s'entrainant à la vivre différemment :

De mieux l'observer,de la contacter directement, de la laisser exister, de l'apprivoiser, de lui faire de la place pour qu'elle ne prenne plus toute la place,de la diluer dans l'ensemble des sensations.

Et enfin quelques noms,

Corinne Isnard-Bagnis, Christophe André, Matthieu Ricard, Jean-Gérard Bloch, Thierry Janssen...

01/

Bénéfices psychologiques

Véritable outil psychothérapeutique

Prévention des rechutes dépressives

Amélioration de la gestion du stress et de l'anxiété

Diminution du stress perçu

Meilleure gestion de l'implulsivité, des crises de colère,

Diminution de la fréquence des pensées automatiques et des ruminations

Réduction des états de mal-être, maintien d'un bien-être subjecif,

Amélioration de l'estime de soi, de l'empathie, de l'autonomie, du sentiment de compétence et de l'optimisme.

02/

Bénéfices physiques et somatiques

Meilleure gestion des douleurs, chroniques ou non chroniques

Atténuation des douleurs chroniques

Diminution de la fatigue

Régulation des fonctions cardiaques : diminution de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle

Meilleure qualité du sommeil

Détection des états émotionnels en lien avec le déclenchement des problèmes respiratoires

Meilleure observance des traitements thérapeutiques chez les patients atteints de maladie chronique comme le diabète par exemple.

03/

Indications

Prévention des récidives des états dépressifs

Gestion du stress, des ruminations anxieuses

Insomnies

Migraines

Fibromyalgie

Dorsalgies, lombalgies

Toutes les pathologies chroniques :

Diabète

Dialyse

Troubles cardio-repiratoires

Asthme...

04/

Déroulement du programme MBSR en Médecine

Une présentation de la pratique de la Méditation pleine conscience est faite pour obtenir l’adhésion des participants et valider l’implication personnelle qui seront importantes pour ce nouvel entraînement.

Séances dispensées en groupe de 6 à 10 personnes.

Sur 8 semaines avec une séance de deux heures par semaine selon le modèle de Jon Kabat-Zinn,

Pratique : Assis, couché, marché.

Avec un temps de partage de l’expérience et échange des ressentis,

Pendant ces huit semaines, il est préconisé de pratiquer chez soi, 15 à 45 minutes de méditation par jour avec les enregistrements audio des pratiques guidées fournis.

Une charte du groupe est définie :

 Etre honnête, authentique et bienveillant  Ecouter l’autre, se respecter et se faire confiance mutuellement  Etre dans le non jugement et donner son désaccord sans attaquer  Respecter la confidentialité et l’intimité des gens  Ne faire aucune présomption sur les autres  Participer  Utiliser l'humour.